Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 25 mars 2017

Traduction: Pierre Bourdieu & Abdelmalek Sayad, El desarraigo. La violencia del capitalismo en una sociedad rural


Pierre Bourdieu & Abdelmalek Sayad
El desarraigo 
La violencia del capitalismo en una sociedad rural 
Édition révisée et augmentée par Amín Pérez
SIGLO XXI editores
Biblioteca Clásica de Siglo Veintiuno
2017


Table des matières

Nota del editor 5
La liberación del conocimiento. Bourdieu
y Sayad frente al colonialismo 7
Amín Pérez
Introducción 27
1. Los reagrupamientos de población
y la lógica del colonialismo 31
2. Dos historias, dos sociedades 47
3. Los reagrupamientos y la crisis
de la agricultura tradicional 69
4. El descubrimiento del trabajo 85
5. Thafallah’th o el campesino realizado 113
6. Una agricultura sin agricultores 131
7. Ciudadanos sin ciudad 153
8. Mezcolanza cultural 199
Apéndices
i. Los reagrupamientos del macizo de Collo
(distrito de Collo) 221
ii. Los reagrupamientos del valle del Chelif
(departamento de Orléansville) 241
iii. Un aspecto de la descampesinización 253
iv. Las dos sintaxis 261
Siglas 269
4 el desarraigo





(merci à Amín Pérez pour l'info)

Aucun commentaire: